Thursday, August 16, 2007

Les librairies indépendantes

Les librairies indépendantes de la Bay Area ferment les unes aprés les autres tuées par le commerce en ligne et les grandes chaines de librairies; d'ailleurs dans le même temps, Borders a ouvert un magasin dans le nouveau centre commercial pharaonique sur Market, à 300 mètres de son grand magasin de 4 étages au coin de Union square où le dernier Harry Potter est vendu avec 40% de réduction....
Quand on explique ici aux "petits" libraires qu'en France, il y a un prix unique pour les livres et que le discount maximum est de 5%, ils écarquillent les yeux:
– Et ca marche?
– Oui, oui...
– Et depuis combien de temps?
– Depuis 1982.
Ils se mettent à rêver...

4 comments:

Dolcle said...

Pas de prix unique pour les livres aux US, tu parles, c'est l'eldorado des chaines !

Anonymous said...

Euh, qu'entend-on par pas de prix unique?

Le prix des bouquins US est indiqué sur le dos ou l'intérieur de la couverture (y compris pour les Comics).

Après, si il y a des offres spéciales, c'est une autre histoire.

geneline said...

En France comme aux Etats-Unis, chaque livre porte un prix déterminé par l'éditeur. En France, ce prix impose le prix réel de vente (avec une tolérance de 5% de discount). Aux Etats-Unis, le libraire vend au prix qu'il choisit, ce qui permet aux chaînes de librairie de vendre avec des discounts énormes (30, 40 % et même davantage) ce que ne peuvent pas faire les petits libraires qui ont peu de stock. Avant la loi du prix unique en France, la FNAC vendait avec 20% de réudction au moins sur certains titres et il fallait être très motivé pour "soutenir" son libraire de quartier en achetant chez lui.

mook said...

.... et mobilisons nous, la loi Lang (prix unique du livre) est remise en question.
ce qui en jeu:
-l'égalité de tous face au livre
-l'édition diversifiée et de qualité (on ne publiera que des best-sellers pour faire court)
-le maintien des libraires indépendants.
(pardon j'ai pas pu résister)