Friday, September 18, 2009

Le street car italo-américain

Italy, USA lapel pin
Ce que j'aime bien chez les Américains, c'est leur aisance et leur plaisir à naviguer entre leur(s) pays d'origine et leur nationalité : ils savent être tranquillement irlando-américain , italo-américain, (franco-américain, c'est plus rare) .La fréquence et la diversité des cross-flags pins le montrent bien.
Dans le même ordre d'idée (enfin...si on veut !) parmi les street-cars de la ligne F , authentiques véhicules de la première moitié du XXè siècle, rachetés dans le monde entier par la ville, mon préféré est celui de Milan, concu par Peter Witts à Cleveland. Il en existe une dizaine d'exemplaires dans San Fancisco : aucun risque en regardant bien de ne pas en voir un sur Market.
L'extérieur est simplement désuet.

Mais montez et détaillez l'intérieur...

En bon français, "il est interdit de cracher".

Durant la marche, se tenir aux poignées.

Sortie
Délicieux, non?

5 comments:

Dolce said...

C'est chouette en effet !
Pour le "franco americain" ou "americano francais" c'est peut etre parce que les francais n'ont pas beneficie (si on peut dire) des grandes vagues d'immigration, au contraire des italiens et irlandais.

Anonymous said...

nationalité ou citoyenneté?

Didier said...

C'est aussi mon tram préféré. Et comme il est si bruyant qu'on n'entend plus son iPod ou son correspondant téléphonique, on ne peut qu'observer les détails de l'antiquité romaine (ou milanaise).

Alan Bloom said...

Ah oui, il y en a encore à Milan, je crois. C'était en 1950.

Alan Bloom said...

Une photo pas mal de l'Oakland Bay Bridge

http://www.20min.ch/ro/news/monde/story/14214220