Thursday, October 06, 2005

Les escaliers de Lyon

Une amie italienne me téléphone:
- " Tou as déjà fé lés escaliers de Lyon ?

- Non
- Démain, jé t’emmène. Tou verrrrrras, en plous de ça, c’é trrrrrès zoli.
- OK”.

En plous que quoi ? Je ne savais pas encore.

Le lendemain, à l’arrivée chez elle :
- (déçue) “Tou n’as pas prrrris tes brrrrrrrracelets de plomb ?
- Pourquoi faire ?
- (éclat de rire), pas pour les zévilles, bien sour,
pourrrr les mains ! Moi, jé prends seulement oune livrrrrrre, il y a longtemps que jé né pas fé”.

Elle gare son 4X4 sur Broadway et nous arrivons aux escaliers de Lyon : trois volées d’escaliers qui plongent très raides sur la baie.

En haut, un grand efflanqué tout rouge fait des étirements, un autre des pompes.
L'escalier est séparé en deux par une rampe. On monte à gauche et on descend à droite, les plus lents sont les plus près de la rampe.
" On ", c”est une armée d'accros nantis d’une montre chrono et/ou d’un ipod, et/ou de bracelets de plomb ou d’haltères aux mains, et/ou d’un cardiomètre. Pour le rythme, toutes les variantes, on
marche , on court, on saute parfois de côté ou deux marches à la fois, sans le moindre regard aux autres.
Collée à la rampe, je suis descendue trois fois et montée trois fois (eh ! on a sa petite fierté). Trois jours après, les courbatures étaient encore là !


2 comments:

accro de San Francisco said...

Rigolo,mais enfin une photo de la ville! Pensez aussi à ceux qui n'ont pas la chance d'habiter San Francisco!

Anonymous said...

Ca y est vous etes dans mes favoris et grace a vous 2 je vais decouvrir SF et tres vite aller faire les escaliers de Lyon et le reste ......une des lyonnaises de SF......