Tuesday, November 15, 2005

JC Decaux

Le Français dont les affaires ont le plus d’incidence sur la vie du San franciscain moyen au quotidien est sans doute J.C. Decaux.
S’il vient de perdre le marché de New-York, il y a bien longtemps que les San Franciscains ont découvert ses édicules hygiéniques qu’on a appelés un temps à Paris les Chiraquettes.

La municipalité de l'époque pensait en les installant résoudre les problèmes d’hygiène liés au grand nombre de SDF à proximité immédiate du Civic center, sans réaliser que les 50c à payer pour leur utilisation étaient hors de portée des personnes auxquelles ils étaient destinés.

Alors, la municipalité a séparé les deux problèmes. Elle a transféré les "SFDecaux" dans les quartiers touristiques et elle a mis le street-cleaning, (le nettoyage de la rue et de ses trottoirs au Karscher) la nuit entre 2 heures et 6 heures du matin dans le quartier du Civic center.
Non, il n’y a plus de SDF autour de la mairie…

La municipalité a changé, mais la saga continue : c’est maintenant l’installation du dernier bébé Decaux dans le quartier de Haights Ashbury qui agite les esprits : à proximité du magasin dédié à Jerry Garcia et ses Grateful Dead ? On frôle le sacrilège.

1 comment:

myriam said...

Ben,m.... alors!