Saturday, November 19, 2005

Thanksgiving

Une fébrilité heureuse monte un peu partout : jeudi prochain, c’est Thanksgiving. Pour l'occasion, les Américains parcourent traditionnellement le pays pour retrouver leur famille. Billets d’avions réservés très longtemps à l’avance, aéroports surchargés mercredi pour les uns, les courses à faire pour les autres…. Un rituel.
Nous ne nous sommes jamais vraiment sentis concernés par la dinde des ancêtres, et pour cause, et nous avons souvent profité du long week-end pour explorer le pays. Mais chaque année, plusieurs familles amies américaines se sont souciées de vérifier que nous n’étions pas seuls ce jour-là.
J’aime beaucoup Thanksgiving, (pas vraiment l’inévitable la dinde farcie, la purée-broccoli avec ou sans petits pois, ni la tout aussi incontournable tarte au potiron) mais le sens de cette fête, la plus belle pour moi des nombreuses fêtes américaines. Un peu l’Amérique comme on aimerait qu’elle soit toute l’année. A l’opposé de la caricature qu’on fait des Américains, pas tout à fait fausse, mais loin d’être vraie.
Une fête sans cadeau.
Une fête qui commémore le moment où ces futurs Américains ont eu besoin de la dinde des Indiens pour survivre.
Une fête qui fournit à chacun l’occasion de remercier publiquement pour ce qu’il doit aux autres : bien sûr, remerciements des hôtes pour les invités qui viennent souvent de loin, des invités pour l’hôte qui les reçoit, mais surtout remerciements des enfants pour leurs parents qui paient leurs chères études à l’université, d’une personne pour un ami qui l’a aidée, des Juifs pour le pays qui les a accueillis...
Ses limites : c’est une fête caucasienne plus que de l’Amérique tout entière. Des Latinos nous l’ont dit: "On est content des jours de congé, mais nous, on attend Noël. Thanksgiving, c’est bon pour les Gringos ! ".

3 comments:

Christophe said...

Quant aux Indiens, pour eux,c'est "mourning day"...
Thanksgiving, c'est la commémoration du massacre de 700 Indiens!
http://www.nativecircle.com/mlmThanksgivingmyth.html

geneline said...

Merci de ce commentaire, kristof, occasion de decouvrir ton blog, de l'apprecier ...et de le mettre en lien.

Jean-Philippe said...

Kristof,
effectivement il est indéniable que les pionniers Européens ont massacré les Indiens ceci dit, l'origine est forcement mal connu...