Saturday, January 07, 2006

L'interceptor

Les Français-de-France sont très impressionnés par le nombre et la diversité des pancartes qui limitent le stationnement à San Francisco ; les plus perfides sont les plus avenantes, celles qui autorisent deux heures de stationnement sans parcmètre, sans rien, gratuitement…mais sans aucune indulgence en cas de dépassement.
Comment font-" ils " pour savoir que vous êtes restés trop longtemps ?
Une seule réponse : l’interceptor ! C’est une bagnolette électrique du DPT (Department of Parking and Traffic), carrée et silencieuse qui fait tout pour être discrète malgré son mini-gyrophare, et son conducteur.
Le parfait attirail de l’interceptor est simple :
- Pour le premier round, une grande baguette :à son extrémité, une craie de couleur avec laquelle il marque sans même ralentir le pneu arrière de toute voiture en stationnement.
- Pour le second, 120 minutes plus tard, un petit ordinateur avec lequel il verbalise efficacement toutes les voitures qui présentent encore le trait de craie……
C’est simple et ça peut rapporter gros… à la ville...

8 comments:

Sébastien said...

Ingénieux! Je n'ai jamais vu ça!

Du autre côté on m'empêchera pas de penser qu'un parcmètre pas cher ferait tout aussi bien l'affaire;-)

Christophe said...

Le but du jeu? réguler le stationnement? ou bien attirer les automobilistes dans un piège à contraventions?
C'est quand même un peu tordu, non?

geneline said...

Tordu ou pas, je préfère stationner deux heures gratuitement avec la perpective d'un PV au bout plutôt que deux heures (maxi) en payant , avec aussi la perspective d'un PV au delà ,comme c'est le cas à peu près partout dans Paris maintenant!
J'ajoute pour ceux qui ne sont pas venus depuis un moment "à la capitale" qu'on ne peut plus payer son staionnement avec de la monnaie, mais uniquement avec des cartes à puce préachetées pour éviter le pillage des parcmètres.

Raoul Wolfoni said...

Ah! Geneline, j'ai eu un debut d'urtiquaire en voyant cette photo! Je les deteste ces sales bestioles... En France, je faisais comme toi, ca revenait moins cher de payer une contravention de temps en temps plutot que d'alimenter les horodateurs a longueur d'annee. Ici, a $35 la contravention, je ne suis pas convaincu que ce soit une bonne affaire.

Sebastien: il y a des parcmetres aussi et les interceptors sont egalement utilises pour donner des contraventions si le parcmetre est depasse. Le marquage des pneus c'est pour attraper ceux qui viennent remettre des sous dans le parcmetre toutes les 30 minutes ou toutes les deux heures en fonction de la limite fixee.

paris2texas said...

Ah bah si on peut meme plus se garer sur des places payantes sans payer... that sucks !!

geneline said...

Manu, je crois que tu ne m'as pas comprise. Je préfère le système San franciscain qui "offre" deux heures gratuites, au système parisien qui fait payer pour les mêmes deux heures. Dans un cas comme dans l'autre, on ne peut pas dépasser les deux heures.
Pour les non SF, précisons qu'il existe des "parking permit" achetés à la ville quelques dizaines de $ pour l'année qui permet de stationner sans limitation de temps dans son quartier de résidence. Bon d'acord, faut encore pas oublier de bouger sa voiture pour la demi-journée de street-cleaning ...(sinon, c'est encore 35$ !).

Raoul Wolfoni said...

Ah, ben decidement, je comprends tout de travers moi en ce moment... (il faut dire que je suis un peu traumatise moi par ces bestioles) Bon, mais cette fois, j'ai compris, et en plus je suis d'accord! ;-) Pfiou...

Je vais faire une photo de l'escadrille d'interceptors a l'occasion du street cleaning. C'est un sacre spectacle...

Le Piou said...

Euh... Electrique? t'es sure? Pass'que moi je crois bien que c'est pas le cas... D'ailleurs le modele que tu montres sur ta photo a un pot d'echappement... CQFD.
Par contre je confirme qu'il ne sert a rien de tenter de les niquer... apres 3 PV sur 3 tentatives il est clair qu'ils ne ratent jamais leurs rondes!!!