Monday, March 20, 2006

La forêt urbaine de San Francisco

Ne la cherchez pas sur la carte, vous ne la trouverez pas.
Mais si vous veniez devant chez moi, vous verriez un arbre encore tout maigrichon qui porte une étiquette. Il a été planté là, comme 1500 autres en moyenne chaque année par " The Friends of the urban Forest". Cette association aide tous les riverains qui le souhaitent à planter un arbre sur le trottoir devant chez eux : obtention des permis auprès de la municipalité, matériel, coup de main de spécialistes et de bénévoles le jour de la plantation, et même l’organisation d’une party pour fêter l’événement… Après quoi, les riverains arrosent et entretiennent la petite aire dégagée pour la plantation (2m2 environ) à leur idée.Il y a la version rustique (rien que l’arbre) , la version italienne (recouverte par des briques) , la version bon chic bon genre (comme sur Pacific heights) , la version pour frustré de jardins (qui déborde de fleurs) et la plus intéressante, la version sanctuaire comme sur Haights (avec une évocation de la personne à qui l’espace est dédié, par exemple Johnny Cash).
" Les amis de la forêt urbaine ", le terme en français paraît un peu emphatique et ridicule, mais l’association qui va fêter ses 25 ans bientôt a planté 25 000 arbres, un arbre tous les dix mètres, 25 km de rues arborées... Pas mal, non ?
D’ailleurs, ces arbres, vous en avez déjà vus : devant la petite boulangerie, sur la Marina, devant le consulat de Chine et même… devant une petite maison bleue adossée à la colline!

4 comments:

Dolce said...

C'est une super idee qui devrait faire son chemin !

Christophe said...

Ce qui est extraordinaire, c'est l'implication des citoyens dans leur environnement urbain.
En France, quand on a un arbre planté sur le trottoir face à sa maison, on ne s'en occupe pas. Ici, on le chouchoute...

Anonymous said...

Au contraire, en France, et en particulier, quand on a un arbre planté en face de sa résidence urbaine, on aimerait bien pouvoir s'occuper particulièrement de son cas. Certes pas pour le chouchouter mais plutôt pour l'abattre. Non pas qu'on en veuille à l'arbre en lui même. Ce seraient plutôt ces chi..rs de pigeons qui seraient visés par la manœuvre.

Thibault said...

Heu bonjour, je n arrive pas a te contacter.. alors le le laisse sous forme de Post...
Je viens d arriver a SF et je me disais qu on pouvait voir pas mal de trucs ensemble, je suis paysagiste et du coups il semble que l on a les memes centre d interets...voila desole de la forme de cette reponse!
a bientot 415 572 2726